Depuis 2010

Résultats obtenusMOT DU DG

Résultats obtenus 2010 - 2019

1. Au plan opérationnel

L’approche managériale et les actions menées au niveau organisationnel, commercial, exploitation, infrastructurel, gouvernance et coopération, ont permis d’atteindre le volume historique de 5 065 685 tonnes de marchandises en 2019, soit une hausse de 311% par rapport à son niveau à fin 2010 (1 231 949 tonnes). Pour mémoire, le volume moyen annuel de marchandises a été d’un million cent mille tonnes entre 1972 et 2010.

Les escales de navires et le débit de conteneurs se sont accrus respectivement de 17% (de 369 escales à 432 escales) et de 239% (de 77 730 Équivalent Vingt Pieds (EVP) à 263 819 EVP) de 2010 à 2019. Avec l’approfondissement du tirant d’eau suite aux travaux de dragage, de plus en plus gros navires porte-conteneurs ont mouillé le large du Port de San Pedro.

La consolidation des trafics traditionnels (cacao, caoutchouc, huile de palme, produits cimentiers) et la captation de nouveaux trafics (noix de cajou, coton, engrais, nickel et manganèse) ont permis d’accroitre significativement le trafic origine/destination (trafic à forte valeur ajoutée pour l’économie nationale) qui s’est établi à 4 015 533 tonnes à fin 2019, soit une hausse de 250% par rapport à 2010 (1 148 067 tonnes).

Tableau : Évolution des trafics marchandises, escales navires et débit de conteneurs de 2010 à 2019


Source : PASP

Spécifiquement, le port de San Pedro a renforcé sa position de premier port mondial d’exportation de cacao avec plus d’un million de tonnes de cette spéculation. Le trafic cacao est passé de 528 014 tonnes en 2010 à 1 135 962 tonnes en 2019, soit un accroissement de 115%.

La structure du trafic, composée de 87% à l’export et 13% à l’import a été fondamentalement changée avec l’intensification des activités du transbordement à travers la filière à animer et les actions menées dans le cadre du développement du trafic de transit. À fin 2019, le trafic de marchandises du PASP est composée de quatre (04) segment dont deux (02) segments traditionnels : export (58%) et import (18%) et deux (02) nouveaux segments : transbordement (21%) et transit (3%).

La période 2011-2020 a été marquée par : l’amélioration de l’offre de services maritimes et portuaires (réduction des temps d’attente en rade et des temps à quai avec un séjour moyen de 24 heures pour les navires Porte-conteneurs, amélioration des cadences de manutention) ; la dessaisonalisation du trafic global de marchandises avec la présence de navires traitées tout le long de l’année entrainant la continuité de tous les services liés aux navires et à la marchandise : dockers, manutentionnaires, logisticiens, magasiniers…

2. Au plan financier et économique

Au niveau des finances, l’approche managériale a permis également d’améliorer les performances financières avec un résultat d’exploitation positif pour la première fois depuis la création du port de San Pedro il y a environ cinq (05) décennies. Cette performance a été réalisée, bien que les tarifs du barème des redevances portuaires ne soient pas augmentés depuis 15 ans.

Spécifiquement, la politique de rationalisation des charges mise en place par la Direction Générale, la prise de mesures de gestion financière rigoureuse combinées à la bonne performance opérationnelle (surtout le trafic origine-destination) ont favorisé le rétablissement de l’équilibre financier du Port Autonome de San Pedro.

La situation financière qui s’était donc fortement dégradée avant le 30 avril 2011 (des créances clients recouvrables estimées à 2,4 milliards de FCFA ; une trésorerie nette immédiatement liquide négative à -554 millions de FCFA ; un stock de dette totale de 2,4 milliards de FCFA ; un résultat net déficitaire de 34 millions de FCFA) est totalement assainie aujourd’hui avec les résultats des principaux agrégats orientés à la hausse.

Tableau : Évolution des principaux agrégats financiers de 2010 à 2019

Source : PASP

En effet, le Chiffre d’Affaires et le résultat net obtenus en 2019 se sont accrus respectivement de 112% et de 338% par rapport à ceux de 2010. Il faut noter que le Chiffre d’Affaires a doublé à partir de 2017 et un Résultat d’Exploitation positif a été enregistré depuis 2018 (contre un résultat négatif jusqu’à cette date). La valeur ajoutée générée par l’activité a progressé de 142% de 2010 à 2019.

Les performances financières, obtenues ces dernières années, sont confortées par l’obtention d’une note A2 pour le court terme et A pour le long terme, à la suite de la notation financière. Ces notent indiquent que les perspectives financières sont positives pour le PASP.

En ce qui concerne les investissements, ce sont environ 400 milliards de FCFA qui ont été investis sur la place portuaire depuis 2011 dont 380 milliards de FCFA par le secteur privé et 20 milliards de FCFA par le Port Autonome de San Pedro).

Au niveau collectif, l’intensification des activités du Port de San Pedro a favorisé le développement rapide de la ville et de la région avec : des infrastructures et des structures sociales de base ; une urbanisation galopante ; un commerce florissant ; de vastes plantations de cultures de rentes dans sa zone d’influence économique ; un secteur des services en pleine évolution ; augmentation du nombre d’emplois directs et indirects ; un tissu industriel bien composite en essor et toutes autres commodités afférentes en perpétuelle croissance. Toutes choses qui font de la région de San Pedro la plus riche après celle d’Abidjan.

De plus, le dynamisme de l’activité portuaire a permis d’élargir indéniablement la base de collecte de l’administration fiscale, notamment celle des Douanes et des Impôts avec un peu plus de 500 milliards de FCFA à fin 2019 contre moins de la moitié il y a environ 10 ans).

La Directeur Générale du Port Autonome de San Pedro a accru, sur la période 2011-2020, le rôle joué par l’entreprise portuaire dans la dynamique économique locale suite aux performances et à l’implantation d’unités industrielles favorisant la création d’emplois, la création de richesse et la distribution de revenus.

3. Au plan des distinctions et récompenses

Les efforts consentis par la Direction Générale du PASP ont été récompensés par des prix et distinctions horrifiques traduisant la bonne gouvernance et la performance du Port Autonome de San Pedro ont été reçus.

Pour son leadership et sa politique managériale, le Directeur Général du PASP a été élevé au grade d’Officier de l’Ordre National par le Président de la République de Côte d’Ivoire.

Le Directeur Général a été élu meilleur manager portuaire de l’AGPAOC au cours de la première édition des Awards des Ports Africains et à cette même cérémonie, le PASP a été élu deuxième port le plus modernisé de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le PASP a été distingué, deux années consécutives, pour ses bonnes performances réalisées, par l’ONG West African Development et a obtenu le Grand prix des transports.

Les actions menées dans le cadre du SMIQSE ont permis au PASP d’être triplement certifié : ISO 9001 version 2015 (Qualité) ; ISO 14001 version 2015 (Santé et Sécurité au travail) et ISO 45001 version 2018 (Environnement). Il est bon de noter que le PASP est le premier port sur la côte ouest africaine à obtenir les dernières versions de ces trois (03) certificats pour toutes ses activités et sur l’ensemble de ses sites.

Le succès de la démarche SMIQSE a été reconnu au niveau national. En effet, le Port Autonome de San Pedro a été déclaré lauréat du Prix QUALITAS 2019 dans la catégorie « Efficacité Opérationnelle du SMIQSE ».

Spécifiquement, en 2019, le Port Autonome de San Pedro a été distingué par le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’État comme étant la deuxième (2ème) entreprise publique de Côte d’Ivoire dans la catégorie « Performances économiques et financières ».

Il est bon de le rappeler, ces embellies et performances exceptionnelles ont été réalisées sur seulement 800 mètres linéaires de quais, 10 hectares de terre-pleins avec la possibilité de traiter cinq (05) navires au plus en opération simultanée. Ce qui confirme la volonté du Directeur Général de « faire beaucoup avec peu ».

1

Au plan opérationnel

[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]

2

Au plan financier et économique

[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]

3

Au plan des distinctions et récompenses

[bold_timeline_item_button title= »Expand » style= » » shape= » » color= » » size= »inline » url= »# » el_class= »bold_timeline_group_button »]
Aller en haut de la page