Importations au Port de San Pedro / De belles perspectives pour le trafic des engrais

18 mars 2022

Dans le cadre des actions en vue de développer et diversifier son trafic de marchandises, la Direction Générale du Port Autonome de San Pedro (PASP) a mis en œuvre depuis 2011 une stratégie commerciale orientée par filière de produits intégrant les nouveaux trafics tels que les engrais.

Avec de fortes perspectives de croissance dans son hinterland marquées par la présence de plantations agro-industrielles de palmier à huile, de caoutchouc, cacao et coton, grandes consommatrices d’engrais, ce trafic a été classé dans la catégorie de la filière à investir. Pour cette filière, l’Autorité Portuaire de San Pedro doit créer et développer l’offre par la mise à disposition d’infrastructures, mobiliser les acteurs économiques et les institutionnels autour de la problématique de développement des nouveaux produits, anticiper sur les besoins et se positionner comme alternative compétitive.

Sur la base d’une évaluation du potentiel de trafics, les engrais ont donc fait l’objet de prospection commerciale et ont bénéficié d’actions spécifiques de la part du PASP, notamment des dispositions au niveau commercial, de l’exploitation et des infrastructures, en impliquant la Communauté Portuaire de San Pedro (CPSP), notamment l’opérateur SEA INVEST.

Les actions engagées en étroite relation avec cet opérateur ont porté leurs fruits avec l’augmentation d’année en année des volumes d’engrais au port de San Pedro.

De 2012 à 2021, le trafic des engrais est passé de 2 109 tonnes avec un seul chargeur (SOGB) à 161 000 tonnes à fin 2021 avec plusieurs opérateurs parmi lesquels nous avons le groupe SOLEVO, premier importateur en Côte d’Ivoire et le malien DPA (Doucouré Partenaire Agro-Industries). Dans la stratégie adoptée, les engrais ont été proposés comme une réponse adaptée à la problématique du fret retour en remontée depuis San Pedro, spécifiquement pour les camions qui transportent le coton en Ivoirien, Malien et Burkinabé.

En termes de perspectives, avec la mise en service prochain du Terminal Industriel Polyvalent de San Pedro (TIPSP) et le fort potentiel présent, les engrais pourraient atteindre le cap de 500 000 tonnes d’ici quelques années. Partenaire du PASP sur le segment des engrais, la société SEA INVEST entend donc poursuivre la promotion du port de San Pedro et y développer les importations.

Aller en haut de la page